Les prochaines paroles de la Chapelle Rhénane

En 1786, Joseph Haydn reçoit une commande de l’église Santa Cueva de Cadix en Espagne pour l’office du Vendredi Saint, pour soutenir la lecture de chaque parole du Christ par de la musique. Entre souffrance et volupté, le compositeur illustre les sept dernières paroles du Christ en Croix, hantées par des notes répétées, comme fatidiques.

Haydn compose d’abord l’œuvre pour orchestre – chaque parole étant citée en épitaphe des sept mouvements lents dans lesquels la variété des motifs, des rythmes et des tonalités concourt à contraster l’ensemble. Afin que l’auditeur soit plus profondément touché par l’esprit du drame de la Passion, il y ajoute une introduction solennelle et un terrible tremblement de terre final, concluant l’œuvre avec force et libérant la tension accumulée précédemment.

Quelques années plus tard, l’œuvre sera adaptée de l’orchestre au quatuor à cordes par le compositeur lui-même, qui approuvera également une version pour piano, avec l’intention éclairée de la mettre à la portée de tous. Le Quatuor 1781 a souhaité prolonger le travail de Joseph Haydn en proposant une version traduisant à la fois l’intimité prospective du quatuor à cordes et la matérialité du texte allemand.

 Le quatuor à cordes et le quatuor vocal de la Chapelle Rhénane s’unissent ainsi pour incarner et raconter cet épisode de la vie du Christ, permettant une conversation musicale entre partenaires égaux, mais également la création d’une forme musicale des plus pures.

Aurore Bucher Soprano

Salomé Haller Mezzo-Soprano

Benoît Haller Ténor

Benoit Arnould Baryton

Quatuor 1781 :

Guillaume Humbrecht

& Clémence Schaming Violons

Delphine Blanc Alto

Jérôme Vidaller Violoncelle


Joseph Haydn 1732-1809

 

Vendredi 27 mars à 20h

Eglise Sainte-Aurélie, Strasbourg


Mais aussi…

Lundi 10 août

Festival Baroque en Tarentaise

Jeudi 27 août

Festival Sinfonia en Périgord

Samedi 3 octobre

Abbatiale d’Ottmarsheim

 

 

La Chapelle Rhénane célèbre la nouvelle année avec Monteverdi !

La Chapelle Rhénane vous souhaite une très belle année 2020, qu’elle inaugure avec un nouveau concert à l’église Sainte-Aurélie !

Depuis 2008, Salomé et Benoît Haller se consacrent avec bonheur à l’art du récital en alliant leurs voix. Après la musique baroque à l’échelle de l’Europe, celle venue plus spécifiquement d’Allemagne et une biographie musicale consacrée à Heinrich Schütz, les voilà dans une quatrième itération consacrée à Claudio Monteverdi. Ce compositeur fascinant dont le parcours musical commence à la fin de la Renaissance est le principal artisan de la révolution baroque, grâce à laquelle la musique se met au service du texte, et au-delà, d’un message humain et émotionnel.

En ouverture, dans la Lettera amorosa du VIIe livre de madrigaux, Salomé Haller déploie l’art de la déclamation chantée tandis que Benoît en réalise un traduction simultanée ; les deux parleurs chanteurs échangent leurs rôles dans la Partenza amorosa qui clôt le programme. Entre les deux oeuvres majeures, les deux chanteurs-parleurs entourés d’un effectif instrumental varié, dense et coloré s’emploient à rendre justice à l’art de Monteverdi tout en émouvant le public à travers madrigaux, duos et pièces instrumentales.

Salomé Haller soprano

Benoît Haller ténor

 

Guillaume Humbrecht  violon

Judith Pacquier cornet & flûte

Etienne Mangot violoncelle

Victorien Disse théorbe

Sébastien Wonner clavecin

Claudio Monteverdi 1567 – 1643

Madrigaux des 7e livre
Pièces instrumentales


Dimanche 19 janvier à 17h

Eglise Sainte-Aurélie, Strasbourg


La Chapelle Rhénane ouvre sa saison strasbourgeoise avec Bach

Après un été passé sur les routes pour les représentations de la saison précédente, la Chapelle Rhénane revient à Strasbourg pour son premier rendez-vous strasbourgeois de 2019-2020 !

Johann Sebastian Bach est, avec Heinrich Schütz, le compositeur auquel la Chapelle Rhénane a dédié l’essentiel de son activité depuis sa fondation en 2001. Depuis qu’il a enregistré une version remarquée de la Passion selon Jean en 2008, l’ensemble se produit avec succès dans toute l’Europe dans les quatre grands oratorios du cantor de Leipzig.

La Chapelle Rhénane propose ici une interprétation de ces cantates dans un effectif solistique. Comme à son habitude, l’ensemble met en avant l’humanité et l’émotion qui se dégage de cette musique. Conformément à l’esprit du travail de la Chapelle Rhénane expérimenté dans les oeuvres du premier baroque, il s’agit de permettre à chacun des chanteurs de porter son engagement individuel au plus haut : ils constituent tous ensemble le choeur, et remplissent également à tour de rôle la fonction de soliste.

Là aussi, il ne s’agit pas tant de se conformer à une pratique présumée authentique, que de permettre l’émergence d’une équipe soudée, d’un son cohérent, brillant, corporel et clair. La prise de conscience de toute l’équipe que dans la musique de Bach, la perfection technique et l’idée musicale juste ne peuvent être atteintes que conjointement fait que la seule exigence musicale est vaine, tout comme est inutile un quelconque conseil purement technique. C’est là aussi le miracle de cette musique !

Hasnaa Bennani soprano

Léopold Gilloots-Laforge contre-ténor

Benoît Haller ténor et direction

Benoit Arnould baryton

 

Guillaume Humbrecht 

& Matthieu Camilleri violons

Samuel Hengebaert alto

Jérôme Vidaller violoncelle

Ludovic Coutineau contrebasse

Johanne Maître

& Christophe Mazeaud hautbois

Sébastien Wonner orgue & clavecin

Johann Sebastian Bach 1685 – 1750

BWV 139 — Wohl dem, der sich auf seinen Gott
BWV 37 — Wer da gläubet und getauft wird
BWV 93 — Wer nur den lieben Gott läßt walten
BWV 187 — Es wartet alles auf dich


Jeudi 21 novembre 2019 à 20h

Eglise Sainte-Aurélie, Strasbourg


Dimanche 24 novembre à 14h30

Salle Bourgie, Musée des Beaux-Arts, Montréal

La Chapelle Rhénane sous votre sapin ?

Ce printemps, Benoît Haller et une vingtaine d’artistes de l’ensemble ont passé plusieurs jours, presque dans le recueillement, au sein de l’Eglise Saint-Maurice d’Orschwiller pour vous produire une belle surprise.

Six ans après la parution du Messie de Händel, la Chapelle Rhénane renoue finalement avec l’édition discographique : ce mois d’octobre sonne la sortie de l‘Histoire de la Nativité de Heinrich Schütz et des motets pour la Nativité de son illustre contemporain Johann Rosenmüller au label allemand Christophorus, qui réédite les albums de la Chapelle Rhénane depuis 2017.

Le cadeau parfait pour les fêtes !


Avec Monique Zanetti et Salomé Haller, sopranos – Jean-François Lombard et Daniel Schreiber, hautes-contres – Paco Garcia, Michael Feyar, Jan Petryka et Benoît Haller, ténor – Benoît Arnould, Matthieu Lécroart, René Scherrer et Jean Moissonnier, barytons. Cornets à bouquins, flûtes à bec, saqueboutes, basson, violons, violes, théorbe, clavecin et orgue complètent l’effectif pour la partie instrumentale. Un feu d’artifice sonore, sensuel et émotionnel orchestré par les 26 musiciens talentueux et passionnés.

 

Cette nouveauté de la Chapelle Rhénane sera disponible à la sortie des concerts, dans les boutiques spécialisées, sur internet et sur les principales plateformes de streaming.

Cette production a été soutenue par l’Adami.
L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.

PICTO_COPIE_PRIVEE_NOIR LOGO-ADAMI-HORIZONTAL-NOIR-01

Photos © Daniel Schreiber

C’est la rentrée !

La Chapelle Rhénane est heureuse de vous présenter sa nouvelle brochure et les concerts de sa saison 2019-2020 à Strasbourg !

Découvrez notre programmation en feuilletant notre livret en ligne, ou en naviguant sur notre site internet !

Nous vous souhaitons à toutes et tous une très bonne rentrée.

Capture d’écran 2019-08-28 à 15.45.25

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !