La Chapelle Rhénane

 

Fondée en 2001 par le ténor Benoît Haller, la Chapelle Rhénane est un ensemble de chanteurs et instrumentistes solistes. L’équipe se consacre à la relecture des grandes œuvres du répertoire vocal européen. Son ambition est, par le biais du concert et du disque, de révéler dans ces œuvres l’émotion, l’humanité et la modernité capables de séduire un large public contemporain.

Tout comme les grandes cours d’Europe de l’époque baroque qui recrutaient leurs musiciens à travers le continent – un peu aussi à la manière des compositeurs qui n’avaient de cesse de voyager pour compléter leur formation et s’enrichir de nouvelles expériences – la Chapelle Rhénane profite de la position privilégiée de Strasbourg, ville carrefour, pour attirer des musiciens provenant de toute l’Europe. Grâce à ces spécificités, la Chapelle Rhénane propose une interprétation musicale originale, sincère, pétillante et rigoureuse.

Sept disques de la Chapelle Rhénane ont vu le jour sous le label K617 : Quatre ont été consacrés à Heinrich Schütz : « Deuxième Livre de Symphoniæ Sacræ » en 2004, « Magnificat d’Uppsala et autres œuvres sacrées » en 2006, « Histoire de la Résurrection & Musikalische Exequien » et enfin « Psaumes de David » en 2012. Tous ces disques ont été accueillis avec enthousiasme par la presse spécialisée, recueillant au total quatre « Diapason d’or », un « Diapason d’or de l’année » en 2007, deux « 10 de Répertoire », un « Choc du Monde de la Musique », et un « Editor’s Choice de Gramophone ».

En avril 2008 paraissait le cycle « Membra Jesu Nostri » de Dietrich Buxtehude, premier enregistrement live de la Chapelle Rhénane avec la Maîtrise de Garçons de Colmar (direction Arlette Steyer). Le disque a reçu l’Orphée d’or du meilleur enregistrement de musique sacrée par l’Académie du Disque Lyrique.

Depuis son essor en 2003, l’activité de la Chapelle Rhénane a ainsi été intimement liée à l’œuvre de Heinrich Schütz. C’est à travers ce compositeur que s’est forgé le son de l’ensemble, que de profondes empathies humaines ont vu le jour.

Par la suite, l’ensemble s’est mis à aborder la musique de Johann Sebastian Bach, notamment à travers la création de la Passion selon Saint Jean – dont l’aboutissement était la sortie de l’enregistrement fin mars 2010 – et la création de la Passion selon Saint Matthieu en 2009. La suite de ces projets ambitieux a été la création de l’Oratorio de Noël à l’automne 2010.

Depuis 2007, la Chapelle Rhénane s’est produite dans les plus grandes salles françaises, telles que la Cité de la Musique à Paris, l’Arsenal de Metz ou encore les festivals de Sarrebourg, Sablé sur Sarthe, Saint-Riquier, La Chaise Dieu, Sinfonia en Périgord, Ars Cameralis de Katowice (Pologne), La Folle journée de Nantes, Tage Alter Musik de Regensburg (Allemagne).

La Chapelle Rhénane bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Grand Est, de la Région Grand Est ainsi que de la Ville de Strasbourg. D’autres partenaires forts ont attribué leur confiance à la Chapelle Rhénane, notamment la Fondation Orange, la Fondation Royaumont – Centre de la Voix et Les Gémeaux – Scène Nationale de Sceaux (direction Françoise Letellier).

Share This

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !