Naissance Re-naissance

 

Heinrich Schütz compose en 1647 le deuxième volume des Symphoniae Sacrae. De cet ensemble de motets conjurant la guerre de Trente Ans, jaillit paradoxalement une foi profondément ancrée dans le luthéranisme, mais surtout une joie exubérante inspirée par les nouvelles compositions de Monteverdi et la lumière italienne. Johann Hermann Schein compose en 1626 le second recueil des Geistliche Konzerte, unissant lui aussi le choral luthérien et l’esprit italien. Quelque cinquante ans plus tard, Dietrich Buxtehude puise dans la Bible les versets les plus enclins à susciter l’émotion et à décrire la relation intime qui lie le divin à l’humain. Johann Sebastian Bach, au siècle suivant, réalise dans ses cycles de cantates une synthèse éblouissante du mouvement baroque.

Au sein de ce programme destiné plus particulièrement à célébrer la Nativité, Benoît Haller, accompagné de trois instrumentistes, alternera chant et commentaires sur la proximité entre l’esprit de la Réforme et le tournant baroque en musique. Un concert tout particulièrement destiné à commémorer les 500 ans de la Réforme.

 

Strasbourg, Église du Bouclier

Vendredi 24 Novembre 2017 à 20h

Caisse du soir à partir de 19h15. Durée : 2h00 sans pause.

NOUVEAU ! Bénéficiez de tarifs avantageux et de places réservées à l’avant de la salle en optant pour une formule d’abonnement ! Toutes les infos en cliquant ici.

Billetterie en ligne

Grille tarifaire des concerts à Strasbourg

Catégorie A
Plein Tarif 30€
Tarif réduit 1 26€
Tarif réduit 2 16€
Tarif réduit 3 10€

Catégorie B
Plein Tarif 22€
Tarif réduit 1 18€
Tarif réduit 2 12€
Tarif réduit 3 6€

Tarif réduit 1 : carte Chapelle rhénane, membres de la Neue Bachgesellschaft, carte accent 4
Tarif réduit 2 : spectateurs entre 16 et 32 ans
Tarif réduit 3 : étudiants, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap
Gratuit pour les moins de 16 ans
Un justificatif pour votre réduction vous sera demandé à l’entrée.

Les catégories A et B correspondent aux zones de placement dans la salle. Les places en zone A bénéficient d’une meilleure acoustique et d’une meilleure visibilité. Les abonnés profitent d’un placement réservé et optimal dans chacune des deux zones.

Prochains concerts…

Billetterie en ligne

Baroque érotique

Jeudi 25 janvier, 20h – Église Sainte-Aurélie à Strasbourg

Le plus grand des compositeurs du premier baroque allemand se consacre à la mise en musique du livre de Salomon dans deux de ses principaux recueils de jeunesse : la première partie des Symphoniæ Sacræ (1627) et les madrigaux sacrés (Cantiones Sacræ, 1625). Il en résulte des compositions à la sensualité extravertie, dans lesquels on retrouve intact l’esprit de la réforme musicale du baroque italien. Schütz est bien le Monteverdi allemand !

Le huitième livre de madrigaux de Monteverdi constitue le sommet insurpassé de cette forme profane ; l’art de l’amour y est comparé à celui de la guerre, dans des formes aussi variées que la monodie à deux ou trois voix, les effectifs élargis à 8 voix et instruments, la chanson strophique, la danse à la française. Monteverdi déploie toute sa créativité pour incarner la puissance et la complexité du sentiment amoureux dans une musique riche en effets tantôt spectaculaires, tantôt subtils.


Passion selon Matthieu

Mercredi 28 Mars, 20h – Église Sainte-Aurélie à Strasbourg

La Passion selon Matthieu fut créée par Johann Sebastian Bach à l’église Saint- Thomas de Leipzig le 11 avril 1727 ; dans les années qui suivirent, Bach la reprit au moins trois fois, l’améliorant sans relâche. Aujourd’hui, on considère cet oratorio comme l’un des chefs-d’œuvre absolus de la musique spirituelle occidentale.

Si le jugement et la mort du Christ ont autant passionné les musiciens, c’est sans doute parce que ce drame a une portée universelle. C’est un récit fondateur, au même titre que les grands mythes grecs : chacun des personnages évoqués est un archétype transposable dans notre monde actuel – celui qui se sacrifie, celui qui trahit, celui qui renie, celui qui juge, etc. Chacun a une personnalité complexe et correspond à un profil psychologique dont la persistance temporelle est indéniable. Le génie induit par la musique de Bach consiste à mettre l’universalité de ces personnages en exergue, à dépasser le cadre religieux en transcendant le texte biblique, engageant l’interprète à s’impliquer de manière sensible, personnelle et vigoureuse, à sonder en profondeur et avec honnêteté l’âme humaine dans chacune de ses phrases musicales.

Fidèle à son ambition de recréer pour les auditeurs d’aujourd’hui l’intense émotion contenue dans les œuvres anciennes, la Chapelle Rhénane a créé sa version de la Passion selon Matthieu dans le cadre de sa résidence à l’Abbaye de Royaumont.

Billetterie en ligne

En dehors de Strasbourg…

Billetterie en ligne

Naissance Re-naissance

Jeudi 23 Novembre, 20h – Église du Temple Neuf à Metz

Heinrich Schütz compose en 1647 le deuxième volume des Symphoniae Sacrae. De cet ensemble de motets conjurant la guerre de Trente Ans, jaillit paradoxalement une foi profondément ancrée dans le luthéranisme, mais surtout une joie exubérante inspirée par les nouvelles compositions de Monteverdi et la lumière italienne. Johann Hermann Schein compose en 1626 le second recueil des Geistliche Konzerte, unissant lui aussi le choral luthérien et l’esprit italien. Quelque cinquante ans plus tard, Dietrich Buxtehude puise dans la Bible les versets les plus enclins à susciter l’émotion et à décrire la relation intime qui lie le divin à l’humain. Johann Sebastian Bach, au siècle suivant, réalise dans ses cycles de cantates une synthèse éblouissante du mouvement baroque.

Au sein de ce programme destiné plus particulièrement à célébrer la Nativité, Benoît Haller, accompagné de trois instrumentistes, alternera chant et commentaires sur la proximité entre l’esprit de la Réforme et le tournant baroque en musique. Un concert tout particulièrement destiné à commémorer les 500 ans de la Réforme.

Tarif plein 15€ • Tarif réduit 10€ • Gratuit pour les moins de 16 ans


Naissance Re-naissance

Samedi 25 Novembre, 20h – Église St-Pierre-et-St-Paul à Sigolsheim

Heinrich Schütz compose en 1647 le deuxième volume des Symphoniae Sacrae. De cet ensemble de motets conjurant la guerre de Trente Ans, jaillit paradoxalement une foi profondément ancrée dans le luthéranisme, mais surtout une joie exubérante inspirée par les nouvelles compositions de Monteverdi et la lumière italienne. Johann Hermann Schein compose en 1626 le second recueil des Geistliche Konzerte, unissant lui aussi le choral luthérien et l’esprit italien. Quelque cinquante ans plus tard, Dietrich Buxtehude puise dans la Bible les versets les plus enclins à susciter l’émotion et à décrire la relation intime qui lie le divin à l’humain. Johann Sebastian Bach, au siècle suivant, réalise dans ses cycles de cantates une synthèse éblouissante du mouvement baroque.

Au sein de ce programme destiné plus particulièrement à célébrer la Nativité, Benoît Haller, accompagné de trois instrumentistes, alternera chant et commentaires sur la proximité entre l’esprit de la Réforme et le tournant baroque en musique. Un concert tout particulièrement destiné à commémorer les 500 ans de la Réforme.

Tarif unique 8€ • Gratuit pour les moins de 16 ans

Billetterie en ligne
Share This

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !