Passion selon Matthieu

Pour bénéficier de tarifs préférentiels, optez pour un abonnement !


Comme un air de Bach

Mercredi 10 octobre, 20h – Église Sainte Aurélie

La musique de Bach, considérée à l’époque de sa création comme réfractaire à la modernité, donne lieu encore aujourd’hui à certaines controverses parmi les auditeurs, qui la jugent parfois trop intellectuelle, mathématique ou virtuose. Trois musiciens de la Chapelle Rhénane tordent le cou à cette vision fragmentaire et s’emparent du répertoire de l’habile compositeur pour révéler toute la science et toute l’émotion contenues en même temps dans ses œuvres.

Jean-Pierre Pinet, flûtiste, décrit la symbolique des nombres, celle des intervalles et des tonalités. Il se fait ainsi l’avocat d’un Bach cherchant à refléter dans ses compositions l’harmonie universelle. Benoît Haller, chanteur, en évoque la composante émotionnelle et sincèrement humaine en s’appuyant sur des extraits philosophiques. Tous deux, rejoints par Élisabeth Geiger au clavecin, résolvent leur opposition apparente et s’unissent à travers des airs de cantates et des pièces instrumentales.

À travers un format propice à l’instauration d’une authentique intimité, la Chapelle Rhénane accompagne le public dans une redécouverte de cette musique si complexe et pourtant  passionnante.

Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Airs de cantates pour ténor, flûte et basse continue
Pièces instrumentales

 

Benoît Haller Ténor
Jean-Pierre Pinet Flûte
Élisabeth Geiger Clavecin

TARIFS :

Catégorie A
Plein Tarif 20€
Tarif réduit 1 16€
Tarif réduit 2 12€

Catégorie B
Plein Tarif 17€
Tarif réduit 1 13€
Tarif réduit 2 10€

Transports Amoureux

Vendredi 15 février, 20h – Grande Salle de l’Aubette

Deux femmes : une comédienne et une chanteuse.
Deux époques : l’ère contemporaine et l’ère baroque
Une rencontre.

Eva Gruber parcourt les bibliothèques, converse dans les transports en communs et en rapporte des histoires d’amour qui nous parlent de premier baiser, de rupture, d’infidélité, d’attente. Sur le même thème, Salomé Haller nous propose un voyage musical à travers l’Italie, l’Angleterre et la France de l’époque baroque.

Trois siècles les séparent et pourtant, elles se rencontrent, elles échangent. De cette conversation émane un portrait complexe de l’amour, sans cesse réinventé mais toujours porteur des mêmes troubles, des mêmes émois. Le son du claveciniste Sébastien Wonner et le regard du metteur en scène Lionel Parlier viennent renforcer cette fluidité des sens.

Mobilisant à la fois les champs de la musique, de la littérature et du théâtre, mêlant les expressions vocale, instrumentale et corporelle, ce programme intense déploie l’universalité du sentiment amoureux dans une vision à la fois féministe et féminine.


Œuvres de
Claudio Monteverdi (1567-1643)
Girolamo Frescobaldi (1583-1643)
John Dowland (1563-1626)
Henry Purcell (1659-1695)
Sébastien Le Camus (1610-1677)
Michel Lambert (1610-1696)
Michel Pignolet de Montéclair (1667-1737)
Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)

Salomé Haller Soprano
Eva Gruber Comédienne
Sébastien Wonner Clavecin
Lionel Parlier Mise en scène

TARIFS :

Catégorie A
Plein Tarif 20€
Tarif réduit 1 16€
Tarif réduit 2 12€

Catégorie B
Plein Tarif 17€
Tarif réduit 1 13€
Tarif réduit 2 10€

L’Olympe de Bach

Dimanche 24 mars, 17h
Auditorium de la Cité de la Musique et de la Danse

Si Bach est surtout connu pour sa musique instrumentale, ses œuvres pour orgue, son corpus de cantates sacrées et les grands oratorios, les quelques cantates profanes qu’il a composées pour la cour n’en sont pas moins de petits chefs-d’œuvre. Tels des mini-opéras, genre dans lequel le maître de chapelle n’aura jamais eu l’occasion de s’exprimer, ces tableaux mettent en scène des personnages mythologiques pour tirer de leurs aventures des enseignements contemporains.

La dispute entre Phœbus et Pan (BWV 201) rapporte un concours de chant arbitré par Mercure. Bach gratifie chaque personnage d’une psychologie bien différenciée, en variant les caractéristiques musicales de chacun de leurs airs. C’est naturellement à Phœbus (Apollon) qu’il est donné de chanter le plus bel air, et c’est lui qui sort vainqueur de cette querelle.

Hercule à la croisée des chemins (BWV 213) comporte une opposition d’une autre sorte : à l’occasion de l’anniversaire du jeune prince de la cour, Bach met en scène le demi-dieu Hercule, symbole de la force par excellence,  alors en proie à un choix difficile entre la vertu et la volupté. Un combat allégorique dont la première sortira glorifiée et victorieuse… Comment pourrait-il en être autrement ?

La Chapelle Rhénane s’empare de ces deux pièces profanes pour une interprétation dynamique où chaque chanteur et chaque instrumentiste tient une place de soliste. Une symphonie de timbres où cordes, flûtes, hautbois, trompettes et timbales rivalisent de virtuosité.

Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Cantate BWV 201 – Der Streit zwischen Phœbus und Pan
Cantate BWV 213 – Herkules auf dem Scheidewege

 

Salomé Haller Soprano
Guilhem Terrail Contre-ténor
François-Nicolas Geslot Ténor
Charles Dekeyser & Matthieu Lécroart Barytons

16 solistes instrumentaux
Benoît Haller Ténor & Direction

TARIFS :

Catégorie A
Plein Tarif 35€
Tarif réduit 1 28€
Tarif réduit 2 21€

Catégorie B
Plein Tarif 28€
Tarif réduit 1 22€
Tarif réduit 2 16€

Passion selon Jean

Mercredi 17 avril, 20h
Église Saint-Paul

S’il existe pour la Passion selon Matthieu une partition définitive de la main de Bach, ce n’est pas le cas pour la Passion selon Jean, que le compositeur a donnée à quatre reprises entre 1724 et 1747. Imaginant la possibilité d’une cinquième exécution peu de temps avant la mort du cantor, la Chapelle Rhénane opte pour une version hypothétique, celle qui semble la plus juste, la plus équilibrée, la plus parlante.

Après avoir présenté en 2018 l’illustre Passion selon Matthieu, la Chapelle Rhénane s’empare cette année de sa “petite sœur” : moins théâtrale, la Passion selon Jean est plus dramatique, plus pressante, oppressante, même. Bach y renonce presque systématiquement aux airs da capo pour augmenter la densité du message.

Fidèle à ses convictions, la Chapelle Rhénane met en avant l’humanité universelle et intemporelle qui émane de l’œuvre et propose une manière personnelle d’interpréter cette musique. Le rejet d’une accentuation tonique systématique au profit d’une mise en valeur du mot dont la musique souligne elle-même l’importance ; la recherche d’une articulation qui ne tronçonne pas la musique mais au contraire permet l’émergence d’un réel phrasé ; un souci permanent de flexibilité grâce à l’utilisation d’un tempo perpétuellement souple ; la mise à profit du phrasé pour structurer le mouvement.

Une interprétation basée sur l’émotion et l’énergie de l’expérimentation, plutôt que sur une quelconque recherche de validité historique.

Aurore Bucher & Stéphanie Révidat Sopranos
Paul-Antoine Bénos-Djian & Jean-Michel Fumas Contre-ténors
Daniel Schreiber Ténor (Évangéliste)
Paco Garcia & François-Nicolas Geslot Ténors
Charles Dekeyser & Benoît Arnould Barytons

15 instrumentistes
Benoît Haller Direction

TARIFS :

Catégorie A
Plein Tarif 40€
Tarif réduit 1 32€
Tarif réduit 2 24€

Catégorie B
Plein Tarif 30€
Tarif réduit 1 24€
Tarif réduit 2 18€

Tarif réduit 1 : membres des Amis de la Chapelle rhénane, membres de la Neue Bachgesellschaft, carte accent 4
Tarif réduit 2 : moins de 32 ans, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap, carte évasion
Tarifs unique à 6€  : détenteurs des cartes étudiants et Atout Voir ; placement en catégorie B
Gratuité : moins de 11 ans ; placement auprès de l’adulte responsable

Un justificatif pour votre réduction vous sera demandé à l’entrée.

Les catégories A et B correspondent aux zones de placement dans la salle. Les places en zone A bénéficient d’une meilleure acoustique et d’une meilleure visibilité. Les abonnés profitent d’un placement réservé et optimal dans chacune des deux zones.

Share This

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !