Le Requiem de Mozart à Soultz

Ultime ouvrage composé par Mozart, le Requiem reste entouré aujourd’hui de bien des mystères. L’anonymat des commanditaires, le caractère inachevé de l’œuvre, mêlés au sentiment de perte irrémédiable à la mort du compositeur ont alimenté bien des mythes, bien des fantasmes. Très vite, et par divers moyens, l’œuvre fut sortie du champ liturgique pour renaître dans les salles de concerts, passant du registre sacré au registre profane : traduction du texte en allemand, transcription pour divers effectifs instrumentaux, des versions dites de « chambre » sont également apparues, permettant une exécution dans un cercle privé, notamment celle réalisée par Heinrich Ludwig von Spengel, éditée en 1852 pour sextuor à cordes et quatuor vocal. Souhaitant prolonger cette tradition, La Chapelle Rhénane et le Quatuor 1781 présente leur propre version pour quatuor vocal et quintette à cordes, formation chère à Mozart et ses contemporains viennois, respectueuse du travail du compositeur et équilibrée dans sa texture instrumentale, permettant un accès immédiat à la musique de Mozart.

Quelques pièces instrumentales viennent apporter des respirations et évoquent les origines du chef d’oeuvre de Mozart. Un adagio de Michaël Haydn rappelle les forts liens d’amitié unissant les deux compositeurs. Mozart fut très impressionné lors de l’exécution du Requiem en do mineur de son ami et nul doute que le premier mouvement de celui a été source d’inspiration pour le Kyrie du Requiem.

Le baron van Swieten, qui collectionne les ouvrages de Bach et Händel, ouvre les portes de sa bibliothèque à Mozart. La confrontation avec les ouvrages de ces compositeurs baroques influence Mozart qui se souviendra de And with his stripes we are healed du Messie pour composer le Kyrie. Enfin, le Lamento sur le choral Herzlich tut mich verlangen, éclaire la lecture de ce Requiem et le relie aux compositeurs baroques allemands, qui sont le coeur du répertoire de la Chapelle Rhénane.

Après le Messie de Georg Friedrich Haendel en décembre 2021qui fût pour la Chapelle Rhénane un expérience inoubliable, celle-ci réitère l’expérience en vous proposant le Requiem de Mozart, en collaboration avec le quatuor 1781, dans une version intime qui permettra de toucher un large public.

 Wolfgang Adameus Mozart (1756 – 1791)
Le Requiem

Jeudi 10 Novembre 2022 – 20H
Église Saint-Maurice

Tarif unique 12€
Gratuit pour les moins de 16 ans.

Hélène Walter soprano
Salomé Haller mezzo-soprano
Benoît Haller ténor
Pierre-Yves Cras basse

Guillaume Humbrecht & Giovanna Thiebaut
violons
Elisabeth Sordia & Kim Younyoung altos
Jérôme Vidaller violoncelle

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !

Share This