Prochain concert : Le Fils Prodigue

Le 19 novembre à 17h30, au Collège des Bernardins à Paris
Le 7 décembre à 20h, en l’Église Sainte-Aurélie à Strasbourg

Marc-Antoine Charpentier est certainement le compositeur français le plus intéressant de la période baroque ; tout comme Schütz, il tire l’essentiel de son inspiration de la nouvelle musique née en Italie au début du XVIIe siècle. À côté de ses innombrables et célèbres Lamentations et autres motets sacrés, on compte parmi ses compositions quelques Histoires Bibliques, sur le modèle du compositeur romain Giacomo Carissimi.

Le modèle italien conduit cependant à deux développements très différents en Allemagne et en France : Schütz réalise une fusion géniale de cette influence avec sa propre culture luthérienne, dans laquelle spiritualité, profondeur, proximité entre la musique et le texte atteignent un miraculeux sommet. Charpentier, quant à lui, baigne dans une tradition catholique et intègre des danses dans ses compositions ; perfection des sonorités et intensité harmonique constituent les buts ultimes de son art.

Lire la suite et accéder à la billetterie…

EN DIRECT SUR FRANCE MUSIQUE !

La Messe en Si de Bach :
Écoutez la Chapelle Rhénane en direct sur France Musique !

En direct sur France Musique

 Écoutez en cliquant ici

 La Chapelle Rhénane sera ce dimanche 23 août à 21h au Festival de La-Chaise-Dieu et donnera le chef-d’œuvre du Cantor de Leipzig à l’abbatiale. 

Avec
Stéphanie Révidat et Salomé Haller, sopranos
Pascal Bertin, contre-ténor
Marcus Ullmann, ténor
Mathieu Lécroart, baryton-basse

Chœur et orchestre de la Chapelle Rhénane
Benoît Haller, direction

CET ÉTÉ, MESSE EN SI !

Après le premier concert au Festival de Saint-Michel-en-Thiérache le 31 mai dernier, la Chapelle Rhénane donnera 5 nouveaux concerts du chef d’œuvre de Johann Sebastian Bach :

– les 23 août à 21h et 24 août à 14h30 à l’Abbatiale de La-Chaise-Dieu (Festival International de Musique de La-Chaise-Dieu)
– le 25 août à 21h à l’Église de la Cité à Périgueux (Festival Sinfonia en Périgord)
– le 18 septembre à 20h à l’Église Saint-Thomas de Strasbourg (Renseignements et locations au 06 52 90 7 2 54)
– le 19 septembre à 20h au Kursaal de Besançon (Festival International de Musique de Besançon)

 

à St-Michel en Thiérache

Messe en Si mineur de Bach à St-Michel en Thiérache le 31 mai 2015

La musique de la Messe en Si : Un passage de flambeau

La genèse de la Messe en Si de Bach restera sans doute un mystère pour l’éternité : trop longue pour s’intégrer à un office religieux catholique, inadaptée à la liturgie luthérienne, probablement trop ambitieuse aussi pour être exécutée du temps de Bach, à quoi l’œuvre était-elle donc destinée ? Composée sur une période de plus de vingt ans et terminée quelque mois avant la mort de Bach, elle forme un testament musical d’une richesse et d’une complexité infinies. Par ailleurs, l’essentiel des mouvements ne sont pas des compositions originales mais réutilisent des compositions antérieures particulièrement chères à Bach qui les améliore en les intégrant à sa messe. Ce chef-d’œuvre est vraisemblablement destiné à la postérité : une œuvre encyclopédique, un manuel de styles musicaux, une synthèse entre le style ancien issu de la Renaissance et le nouveau incarné par le Baroque. À travers cette somme des sommes, Bach passe le flambeau à ses successeurs.

Le texte de la messe : Un rite de passage

Contrairement aux Passions ou aux Cantates qui délivrent un message didactique aux croyants à travers un texte biblique ou une paraphrase, la messe, par son texte liturgique en latin, adresse successivement à Dieu une prière, une louange, une profession de foi, et un hymne : c’est un rite de passage, c’est à dire le cheminement d’un message vers Dieu. Le discours musical n’est pas guidé par la dialectique, mais bien plus par une architectonique mettant en valeur l’unité dans la trinité du dieu père, fils, et esprit.

L’interprétation de la Chapelle Rhénane : Passeurs d’émotion

La Chapelle Rhénane réinvente la Messe en Si en mettant en exergue cette trinité divine qui se traduit dans les différentes techniques de composition : le contrepoint strict et le cantus firmus sont utilisés par Bach pour symboliser le Père ; le style concertant incarne l’humanité du Fils ; l’intemporalité de l’Esprit se manifeste dans la symbolique des nombres. L’équipe musicale capitalise sur une grande complicité humaine et musicale dans laquelle chacun porte sa responsabilité dans l’accomplissement artistique : c’est un travail collectif sans compromis pour aboutir à une interprétation forte, subjective, habitée, cohérente, pleine de sens et d’expressivité. De la recherche agogique de souplesse dans le phrasé, qui mène la tension musicale à un climax, découle une spontanéité et une grande proximité avec les auditeurs : chaque musicien de la Chapelle Rhénane se fait passeur d’émotion. Cinq solistes vocaux sont renforcés par douze ripiénistes pour donner vie aux nombreuses fresques chorales à quatre, cinq, six et même huit voix. Les 21 instrumentistes (cordes, hautbois, flûtes, trompettes, timbales et continuo) se joignent aux chanteurs, s’impliquant avec sincérité, rigueur et sans a priori musicaux, et s’attachant à dévoiler la force inépuisable de ce chef d’œuvre intemporel, et à en renouveler l’écoute.

Historique et calendrier

Depuis 2008 et la parution de son disque consacré à la Passion selon St-Jean de Johann Sebastian Bach chez ZigZag Territoires, la Chapelle Rhénane a assis sa réputation d’ensemble capable de proposer une vision nouvelle de l’œuvre de Bach, ainsi qu’elle l’avait fait auparavant avec la musique de Heinrich Schütz. Entre 2008 et 2013, elle a fait rayonner cette interprétation nouvelle dans toute l’Europe (Festivals de La-Chaise-Dieu, Sinfonia en Périgord, Théâtre des Gémeaux, etc. mais aussi en Allemagne et en Pologne) en donnant plus de vingt concerts consacrés aux deux Passions et l’Oratorio de Noël. C’est en 2014 que Benoît Haller décide de confier le quatrième oratorio – la Messe en Si mineur – à son ensemble. Une création de ce spectacle a eu lieu avec 10 chanteurs en février 2014 au Théâtre du Vellein à Villefontaine et au Théâtre des Gémeaux à Sceaux (4 concerts).

Pour cette tournée 2015, la Chapelle Rhénane se présente dans des effectifs plus étoffés, avec 17 chanteurs dont des solistes de réputation internationale, afin de pouvoir présenter son savoir-faire et son interprétation dans des lieux prestigieux tels que l’Abbatiale de La-Chaise-Dieu ou l’Abbaye de St-Michel-en-Thiérache.

PROCHAIN CONCERT : MESSE EN SI MINEUR

Ne ratez pas le prochain concert de la Chapelle Rhénane qui aura lieu dans la magnifique Abbaye de St-Michel-en-Thiérache le dimanche 31 mai à 16h30 ; Benoît Haller et son ensemble interpréteront la Messe en Si mineur de Johann Sebastian Bach.

Stéphanie Revidat, soprano
Salomé Haller, mezzo-soprano
Pascal Bertin, contre-ténor
Marcus Ullmann, ténor
Ekkehard Abele, bass

Festival Saint-Michel 2015

Festival de musique ancienne et baroque de l’Abbaye de Saint-Michel en Thiérache 2015

Plus d’information sur le site du festival : www.festival-saint-michel.fr

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !