La Chapelle Rhénane et les publics

Notre projet repose autant sur l’excellence artistique de création que sur la volonté d’ouvrir le répertoire baroque au plus grand nombre : le jeune public dans toute sa variété de la maternelle au lycée, la part du grand public qui ne s’intéresse pas spontanément à la musique classique, les personnes en difficulté sociale. En effet, la musique baroque constitue un extraordinaire vecteur de communication : par la richesse de l’expression, le partage des émotions, elle laisse entrevoir la possibilité de la tolérance, compatible avec celle de l’accomplissement individuel. C’est tout l’enjeu de notre monde actuel.
Nombre d’actions de médiation sont réalisées chaque année à destination de tous les publics : scolaires de l’élémentaire au lycée, étudiants, ruraux, publics empêchés… tout en proposant une programmation qui puisse susciter l’intérêt de mélomanes fidèles au répertoire ou à la Chapelle Rhénane.

 

Des lieux de répétitions ouverts

Après avoir investi le lycée Marie Curie pour la création des Cantates de l’Avent en décembre 2018, la Chapelle Rhénane renouvellera l’expérience pour chacune des créations de la saison à Strasbourg. Établissements scolaires, centres sociaux-culturels, écoles de musique ou tout autre lieu de vie seront investis par les musiciens de l’ensemble pour les répétitions en amont des concerts pour permettre la rencontre et le partage de cette musique moins élitiste qu’il n’y paraît.

 

Young Arthur

En 2017, l’opéra King Arthur de Purcell était le support de deux projets de médiation : au Théâtre des Gémeaux de Sceaux avec près de 250 élèves de conservatoires et amateurs, et à Pôle Sud Strasbourg avec 450 élèves du CP à la 3e. La construction en tableaux, la thématique fantastique et la langue anglaise font de cet opéra une œuvre idéale pour la sensibilisation et la participation du jeune public.  Young Arthur permet de mener un travail d’apprentissage musical et choral ainsi qu’une approche de la mise en espace avec des enfants très éloignés de cette esthétique. Le temps d’une année scolaire, Benoît Haller intervient auprès des enseignants puis des élèves, soutenu par des forces vives locales ; ce travail a débouché sur des représentations scolaires et tout public. En 2019, la Chapelle Rhénane s’est à nouveau emparée de cette pièce en a réalisé une nouvelle version dans le quartier des Sources à Saverne avec toutes les classes de l’école élémentaire et deux classes du collège. Des élèves de l’école municipale de musique de Saverne ont également pris part au projet et rejoint les musiciens professionnels pour les représentations à l’Espace Rohan.

Forte de deux expériences très riches artistiquement et humainement, la Chapelle Rhénane renouvelle l’aventure Young Arthur pour une troisième version. En 2020, l’ensemble s’installera en zone rurale, pour travailler avec 200 enfants issus de classes de plusieurs écoles de la circonscription, autour des bourgs de Reichshoffen et Niederbronn-les-Bains. En partenariat étroit avec l’Éducation Nationale, la Castine – relais culturel de Reichshoffen, l’école de musique intercommunale et la Communauté de Communes du Pays de Niederbronn, cette troisième version concerne un territoire plus vaste avec des problématiques encore peu abordées jusqu’alors par la Chapelle Rhénane.

 

La Chapelle Rhénane et le territoire

Au-delà du projet Young Arthur qui s’adresse particulièrement au public scolaire, la Chapelle Rhénane pense sa présence sur le territoire de manière globale. Des concerts seront donnés dans le canton de Niederbronn pour permettre aux parents des enfants concernés par Young Arthur de découvrir l’univers artistique de la Chapelle Rhénane. L’ensemble se rapprochera des entreprises de ce territoire où l’activité industrielle est encore vive, pour programmer un concert à destination de leurs employés, ou des EHPAD pour aller à la rencontre de personnes âgées et isolées. 

 

La Chapelle Rhénane et l’association Tôt ou t’art 

La Chapelle Rhénane poursuit son partenariat avec l’association Tôt ou T’art qui accompagne les personnes en difficulté sociale dans leur réinsertion. Nous accueillons tout au long de la saison des publics issus des structures médico-sociales partenaires.

 

Le public éloigné des centres urbains

Avec les « Solistes de la Chapelle Rhénane », l’ensemble propose des formats légers et diffuse son idéal artistique à l’échelon du Grand Est dans des lieux généralistes : salles des fêtes, églises, médiathèques, écoles de musique, etc. Organisation « clé-en-main », surtitrage, explications, tout est fait pour permettre la rencontre avec de nouveaux publics.

 

Pour tout renseignement complémentaire ou demande relative à un de ces projets, n’hésitez pas à contacter notre médiatrice culturelle, Perrine Maxant-Leplay (06 20 29 64 27  – perrine@chapelle-rhenane.com)

Share This

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Recevez notre lettre d’informations par eMail environ 6 fois par an en fonction de l’actualité de la Chapelle Rhénane. Ne manquez plus aucune information sur l’activité de l’ensemble ! Vous pouvez facilement vous désinscrire par la suite, si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre.

Votre adresse est bien enregistrée !